Image Comment faire un potager sur son balcon ?

Comment faire un potager sur son balcon ?

Comment faire un potager sur son balcon ?

Disposer d'un potager sur son balcon est un privilège. S'il constitue un hobby pour certains, il permet également à tout le monde de manger sain et bio...

Les avantages et les précautions à prendre

Avantages
Disposer d'un potager sur son balcon présente beaucoup d'avantages. Pour les débutants, il est idéal pour s'initier au jardinage. Sinon, il permettra aux enfants de se familiariser avec les plantes d'une manière ludique dans un jardin intégré à l'espace habitable. Sur le plan pratique, un potager sur le balcon nécessite moins de désherbage et facilite la tâche. Pour l'aménagement, les pots et les bacs sont moins encombrants, car leurs tailles et leurs formes s'adaptent facilement à l'espace.

Précautions
Il faut prendre quelques précautions avant d'installer un potager sur son balcon. En premier lieu, il faut tenir compte du poids. Normalement, les balcons d'un bâtiment construit dans les normes peuvent supporter 350 km par m². Il ne faut pas trop charger donc. En second lieu, un potager sur le balcon ne doit pas nuire à l'esthétique du quartier. Pour éviter un tel désagrément, il faut juste que les pots soient discrets et intégrés aux décors.

Réunir les conditions pour le développement des plants

Les conditions
Il est important de choisir l'emplacement du potager sur le balcon. En effet, les plantes doivent être suffisamment ensoleillées pour se développer. Une orientation sud-est ou sud-ouest assure le maximum de lumière. Cependant, il arrive que l'exposition de l'ensemble du balcon soit inégale. Dans ce cas, il faut agencer les plantes en fonction de leur caractéristique. Ainsi, les plantes qui exigent plus de lumières comme les tomates ou les carottes doivent être placées sur un espace bien exposé. En revanche, les salades ou les épinards sont à installer dans un endroit ensoleillé, mais moins exposé.

Choisir le bon contenant
Le choix du contenant est également important. Tout d'abord, il faut éviter les pots qui retiennent de l'eau. En effet, en submergeant le terreau, l'eau noie et étouffe les racines. Sur le long terme, elles se détériorent et la plante meurt. En conséquence, il est très important que le fond des pots soit troué. Sinon, la gestion de l'eau est importante. Ainsi, un pot en terre cuite est plus poreux et nécessite un arrosage plus fréquent, ce qui n'est pas le cas du pot en terre cuite vernissé et du pot en plastique. En outre, le choix du pot en plastique est plus judicieux en raison de son faible poids.

Quelques points à respecter

Choisir le terreau
Pour réussir un potager sur le balcon, il faut choisir le terreau qui convient. Pour cela, il faut savoir reconnaître ses caractéristiques. Pour la couleur, il doit être sombre et tendre vers le noir. C'est le signe d'une bonne teneur en nutriment comme les composts. Les fines granules constituent également les marques d'un bon terreau. Dans ce cas, il faut éviter le terreau contenant de grossières particules. Celles-ci signifient que sa préparation s'est faite dans la hâte et qu'il n'est pas encore au point.

Espace et profondeur
En ce qui concerne la culture, la distance entre les plants à l'intérieur des pots influence leur développement. Afin d'éviter la concurrence, la distance sur le rang est par exemple de 5 cm pour les betteraves, les carottes… En revanche, les épinards, les navets, l'oignon… exigent plus d'espace : 10 cm au minimum. Enfin, les plantes tubéreuses et à tubercules comme les carottes, les navets, les radis… nécessitent des pots plus profonds.

Les articles

Nos meilleures astuces pour votre potager : l'entretien de A à Z

Un potager bien entretenu est une valeur sûre pour ceux qui veulent manger bio chez eux. Découvrez comment entretenir votre potager en toute simplicité.Les travaux fondamentaux pour bien entretenir le......